AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Civilian

► Date d'inscription : 05/05/2013
► Messages : 18
► Localisation : Bah sous la bagnole.
► Humeur : A faire la vidange.

MessageSujet: Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy] Ven 10 Mai - 18:47

Y'a des jours, comme ça.
Tu t'amènes à ton boulot dans l'espoir d'avoir un truc intéressant à faire, un petit défi à relever, tu te dis que tu vas peut-être avoir le délicieux plaisir de poser ton fondement sur un cuir neuf dont l'odeur te fascine tellement que tu pourrais t'en fumer un bout, de faire gronder un moteur dont les rugissements te procurent des frissons de plaisir, puis d’ouvrir le ventre du monstre et passer des heures à observer les pièces de métal luisant pour trouver le petit boulon qui fait tout foirer. Faut dire que quand c'est comme ça, t'as le bonheur d'avoir à faire à une superbe bête sauvage qui ne demande qu'à être dressée, et la joie d'avoir un bien joli casse-tête à régler, un comme tu les aimes parce que t'es un expert et que c'est ton boulot. Juste jouissif.
Oui voilà, en gros, tu espères - comme tous les matins - que c'est en ça que va consister ta journée. Cajoler une belle bagnole que t'auras jamais les moyens de te payer.
Et puis non.
Le jeune crétin qui passe tout son temps pendu au téléphone, dans un coin du hangar - mais à qui tu dois le respect parce que c'est le fiston de ton boss - te pointe du doigt un vieux tacot à la carrosserie plus rouillée qu'un réacteur de sous-marin soviétique qui aurait coulé il y a vingt ans et te balances le mot "vidange" à la gueule. Alors oui, toi, en mec blasé, tu encaisses la déception et tu vas chercher tes outils en savourant les dernières secondes de ta deuxième cigarette matinale.

Bon. Une vidange, ça dure quand même pas toute la vie. T'imagines si t'étais payé pour faire une vidange par jour ? Pas super gratifiant. Heureusement qu'il t'arrive de faire deux-trois trucs qui varient de temps en temps.

C'est peut-être pas une Mustang ou une Corvette mais elle a de l'allure, la dernière arrivée. Une jolie ligne, une peinture du même rouge vif pimpant des lèvres de la blonde qui fait le trottoir deux rues plus loin et des sièges presque plus moelleux que ton lit. Quand tu as un engin pareil sous le nez, tu ne prêtes pas tellement attention au gars qui la conduit. Le gars qui la conduit, il deale avec le jeune crétin de la réception pendant que toi, tu deales avec Amigo par le biais de regards et de signes de main pour savoir qui va avoir le plaisir d'opérer la bête. T'as gagné. Il a bien trop à faire avec la moto que Mr Kingsley dépose tous les mois parce qu'il y a toujours un truc qui cloche.
Voilà, cette bagnole, c'est ton petit plaisir de la journée. Un peu plus et t'en baverais légèrement.

Deux heures plus tard, tu y es encore. Sous la voiture. On peut voir que tes jambes qui dépassent parce que toi, tu es concentré sur ce qu'il se passe en dessous, une clef à mollette dans la main. C'est qu'elle résiste, la saleté. Et toi, tu ne laisses jamais une bagnole en plan. Tu laisses pas tout tomber à 12h30 pile pour aller manger. Tu finis ce que t'as commencé avant de partir en pause. Et ta pause, tu la fais pas durer en prétendant que t'as eu des emmerdes avec le cartel qui squatte le hangar d'à côté. En gros, tu n'es pas comme le jeune crétin de la réception.
Bon, Ricky aussi il fait ça.
Enfin bref. Quand un mec se pointe au garage - un que t'as jamais vu - et que t'es le seul à pouvoir entretenir une conversation avec lui parce que t'as pas d'accent mexicain que seuls les gens avec qui tu travailles captent vraiment, ni une espèce de tic qui fait que tu grognes entre chaque syllabe, bah t'es bien obligé de bouger tes fesses. Du coup, tu t'appuies sur le bord de la voiture pour faire glisser la planche sur laquelle t'es allongé depuis une plombe, tu te laisses éblouir vite fait par la lumière pourtant pas si intense que ça du garage, tu te relèves, tu jettes un coup d'oeil agacé à la chaise du jeune crétin de la réception, vide, tu laisses un petit juron croate t'échapper et tu abordes le gars.

« Qu’est-ce que je peux faire pour vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sniper

► Date d'inscription : 06/03/2013
► Messages : 26
► Humeur : Er, piss off mate

MessageSujet: Re: Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy] Dim 19 Mai - 11:49

On aurait sans doute pu reprocher bien des choses à Jake - bien qu'a priori on ne s'y hasardait pas, peut être pas par crainte, mais surtout parce que personne ne le voyait d'une manière suffisamment régulière pour remarquer manies et habitudes agaçantes - et, parmi vices à foisons, on y ajoutait volontiers l'amour profond du dicton “Pourquoi faire aujourd'hui ce que je peux remettre à demain ?”. Comme on s'en doutait, son hygiène de vie n'était pas des plus saines, et il valait mieux éviter de dire innocemment “hé mais c'est pas le même pantalon avec lequel je t'ai vu la semaine dernière ?”.

S'il regrettait ? Ca lui arrivait. Habituellement, uniquement quand sa mère l'appelait et qu'il devait bien lui avouer que non, il n'avait toujours pas changé les stores qui s'étaient cassé la gueule il y a deux ans de cela. Et puis récemment, il s'était rendu compte qu'il aurait peut-être dû faire réviser le camping car aussi, peut-être pas annuellement, mais il n'avait aucun souvenir d'être une fois allé au garage avec son habitation mobile.

Parce que là, dans le désert ricain, le nez plongé dans le moteur, c'était trop tard pour se dire “bordel si je pouvais aller au garage et faire réparer ce tas de merde, ça serait simple”. Mais ça ne redémarrait pas, pas même un peu, et il ne se voyait pas pousser l'engin sur des kilomètres. Il s'y connaissait assez en mécanique pour pouvoir dire d'où venait le problème. L'identifier, c'était autre chose. Le réparer, encore moins.

Allô maman oui, tu sais, quand tu me disais que j'étais un abruti et que je devrais sans doute aller faire réviser le moteur parce qu'il fait un bruit bizarre ? Ben t'avais raison, oui, oui, comme d'habitude je sais.

Il avait alors pris le nécessaire – les papiers du bordel, entre les clopes et la bière de la matinée qui s'est un peu éventée – et hop direction la première ville. On croirait pas comme ça, mais la marche, c'est un truc qui s'oublie. Il avait crapahuté étant tout môme, un peu partout autour de la ferme, il en avait bouffé des kilomètres de cambrousse australienne, et pourtant, là, il se serait tapé la route de la vie sauvage qu'il s'en serait mieux sorti. La chaleur avait peut-être un effet quelconque mais bordel, il les sentait ses dix clopes quotidiennes et les muscles qui commencent à faire la gueule parce que ça fait trente ans qu'ils triment.

Et là, ô miracle, le premier truc de la première ville du coin : un garage. Dieu que le monde est bien foutu. Un peu plus il aurait embrassé la devanture, mais non ho un peu de respect pour le milieu automobile. La suite, c'était un peu plus compliqué, parce qu'après quelques “si, volveeeer” et autres “no senor”, il avait songé mimer que “oh bordel mais mon putain de van est sur la route je dois te faire un dessin enfoiré de mongolito”. Il avait vite abandonné à “bordel”, décidément il n'avait pas la fibre mimétique dans le sang – et il allait pas se taper un pictionary non plus pour le coup fallait pas trop déconner.

Le dernier espoir, c'était la paire de guiboles qui dépassait de la vieille ricaine – la voiture hein, god – et dont le proprio semblait très préocuppé par les dessous. Jake s'avança, et tenta un :

“G'Day Mate”

S'il était pas repéré en aussie expatrié – plus ou moins – c'est que vraiment il fallait être une tête de mule. La planche glissa, le gars apparut, cambouis plein la gueule, et hop quelques jurons en. En. Il aurait pas sû dire. Ca ressemblait à du URSS tout fait, mais alors quelle peuplade, ça, c'était pas son problème.

“Qu’est-ce que je peux faire pour vous ?”

Miracle, il parle la langue.

“Dieu merci, j'ai pas à faire le con pour me faire comprendre. Pour la faire court, j'ai mon fourgon qu'est tombé en rade à quelques kilomètres de là, alors j'aurais besoin d'un petit coup de pattes. Ni plus ni moins.”

Comment dire. Quand on est habitué à vivre et se démerder seul, devoir compter sur autrui ça fait toujours un peu mal. Il n'était pas des plus souriant – déjà qu'il n'était pas des plus souriant habituellement – et l'air quelque peu agacé du type en face de lui ne lui donnait pas la joie de vivre en plus.

“Enfin j'vois que t'es occupé, mais ça serait cool de m'envoyer un gars quoi.”

Il avait pas vraiment l'intention de passer la nuit à la belle étoile, merde, son habitation était au beau milieu du désert ricain.

Et là, il remarqua la bagnole. Seulement là.

Pour faire simple, il avait toujours eu la débrouillardise pour l'aider, il n'y connaissait pas grand chose en mécanique, mais il avait plusieurs fois réparé le vieu tacot que le paternel utilisait pour aller chercher le bétail. Cependant, il avait l'appréciation des belles bagnoles. Pas au point d'en être fada comme bien des mecs de son âge, mais il fallait avouer que la dernière Chevy Impala de 67' lui avait tapé dans l'oeil, par exemple.

“C'est quel modèle ?” hasarda-t-il, parce que bon, il s'y connaissait pas assez pour ça.

C'était pas une perle, rien à voir avec une Corvette ou même une Thunderbird, mais c'était assez plaisant à l'oeil, fallait bien l'avouer. Après va savoir si ça ronronne comme un chat ou si ça rugit comme un tigre.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civilian

► Date d'inscription : 05/05/2013
► Messages : 18
► Localisation : Bah sous la bagnole.
► Humeur : A faire la vidange.

MessageSujet: Re: Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy] Lun 17 Juin - 19:58

Alors lui, il est pas du coin.
Autant y'a des gens, quand ils te disent qu'ils sont italiens ou irlandais d'origine, t'as le réflexe de répondre « ah ouais ? » parce que tu dois bien avouer que tu t'y attendais pas du tout. Autant, lui, là, bah son exotisme frappe un peu. Bon. De là à dire que tu saurais parfaitement situer sa ville natale sur une carte... Non, faut pas exagérer. Mais c'est sûr, il émane la sécheresse étonnamment féconde de l’hémisphère sud.
 
Il y a un truc sympathique dans sa façon de s'exprimer. Outre son accent je veux dire.
Bah ouais. Le problème quand tu travailles dans le seul garage dans plusieurs kilomètres à la ronde, c'est que t'as à faire à toutes sortes de clients, y compris les nouveaux riches aux brushings impeccables qui verseraient presque une larme ou deux à l'idée de laisser leur belle bagnole dans les mains d'un pauvre immigré recouvert de cambouis. Rien que quand ils franchissent le seuil de l'établissement, leur visage de cire blanche se déforme en un rictus de dégoût et tu les vois jeter des coups d'oeil suspicieux dans tous les coins. Tous leurs gestes se voient alors empreints d'une nervosité à peine dissimulée et tu les entends se racler la gorge trente fois par minute. Après, quand t'as un peu d’expérience dans le métier, tu peux t'amuser à faire exprès de les provoquer en forçant un peu sur les mécaniques ou en arrachant des sons inquiétants de leur machine alors qu'ils viennent de tourner le dos pour s'en aller.
D'un autre côté, t'as des mecs que tu préfèrerais ne jamais voir rôder dans le coin parce qu'ils empestent les embrouilles à des kilomètres. Le genre de gars qui arriveraient à impliquer un pauvre garagiste innocent dans des affaires qui se finissent très mal, et par très mal, je parle pas de la prison. Eux, à la limite, tu les paierais presque pour qu'ils reviennent plus jamais. Hé ho, non, c'est pas de la couardise ok ? Rien à voir avec le fait d'être viril ou pas. C'est juste que quand tu peux éviter les emmerdes de taille, homme ou pas, et bah des fois, ils faut le faire.
 
Enfin bref. C'est pas forcément vrai, qu'il y a des garages pour les riches et des garages pour les pauvres, ou pour les gens biens et pour les voyous. Quand un garage est bon et n'a pas des prix exorbitants, bah tout le monde s'y retrouve, au final. Or parfois, entre les bourgeois et les membres de gangs, un mec sympathique, un mec à qui tu pourrais presque t'identifier, fait son apparition, oui, ça peut arriver. Et lui, tu pourrais bien l'accueillir les bras ouverts...
Même si par politesse, tu le laisses répondre à ta question. Ouais, faut dire que tu viens de te lever comme quelqu'un qu'on dérange -puisque c'était un peu le cas- et qu'en plus, ton expression contrariée à la vue de cette p*tain de chaise vide qui devrait contenir les fesses d'un petit crétin qui n'a rien d'autre à foutre de sa journée qu'à poser ses fesses dans cette chaise n'a pas dû lui donner le sentiment d'être le bienvenu. Faut continuer comme ça.
 
Envoyer quelqu'un.
Mmmh. Non. Y'a personne à envoyer. D'ailleurs on a jamais envoyé personne, chez Willy's Shed. Mais bon. Contre une panne dans la cambrousse, y'a pas grand chose d'autre à faire. Bon allez, tu peux te permettre un petit acquiescement silencieux, ça t'aidera au moins à dissimuler le sourire sarcastique qui vient d'étirer tes lèvres vite fait. Et tant qu'à faire, autant accompagner le geste de classique essuyage de mains avec le chiffon noirci qu'un garagiste digne de ce nom trimballe toujours pendu à sa ceinture. Ça fait très pro, ça impressionne. Enfin des fois.
Oh. Finalement, c'est plutôt le type d'en face qui impressionne. Un mec qui s'y connaît ? Ou même qui s'intéresse ? C'est qu'au final, c'est pas si courant.
Haussement de sourcils surpris et presque reconnaissant. « Merci, pal, de me sortir de mon quotidien d'incompris faits de regards vides, voire effrayés (le jargon, vous savez ce que c'est) où je reçois peu de gratitude et encore moins d'intérêt. », ça veut dire. Ah. Ce sourire sincère que tu ne dégaines qu'à l'adresse des jolies femelles quand elles sortent des trois quarts de celles que tu ramènes chez toi parce qu'elles sont stupides et uniquement parce qu'elles sont stupides... Magnifique. C'est juste un petit truc en coin, au final, mais il te va si bien. Hein.
 
Tourne-toi vers l'engin et contemple-le encore quelques secondes, histoire de partager le sentiment de cet amical étranger.
 
« BMW 2000 C. Dernière trouvaille des allemands. » Cette pointe de respect dans le mot. Les allemands. Les allemands sont bons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sniper

► Date d'inscription : 06/03/2013
► Messages : 26
► Humeur : Er, piss off mate

MessageSujet: Re: Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy] Sam 13 Juil - 14:21

« BMW 2000 C. Dernière trouvaille des allemands. »

Le ton était presque révérencieux. Les vrais mécanos le savaient de toute façon : les boches, c'est pas pour leur romantisme qu'ils sont réputés - sauf si on part dans du Goethe, oui, bon, c'pas le même genre de romantisme et Mundy en savait pas assez sur la chose pour faire la remarque. Bien éloigné de l'Europe sur le paradis australien, il avait à peine haussé les épaules pendant la grande guerre - il n'était peut être pas assez vieux pour en avoir quelque chose à carrer surtout - et si sa seule expérience allemande se résumait à ce cher médic bien particulier et aux films allemands bien particuliers - sans commentaire - il restait complètement indifférent à la nationalité d'untel.

Il avait juste finit par se dire, dans son ermitage, que tout un chacun est une couille molle, et God save the Queen.

Aussi, il était plus ou moins hermétique aux blagues sur les nationalités. Il avait pourtant vu bien des types faire le coup du "haha nazis" face aux allemands, ou autres "putain de rouges" face aux russes, et parfois ça le faisait sourire, parfois il en haussait les épaules.

Et j'en oublie où je voulais en venir.

«Ah l'industrie allemande, elle est connue pour faire des ravages, yep.»

Ah oui c'est ça : même s'il s'en fout, il reste un énorme redneck amateur de blagues douteuses.

Awkward moment.

« Bon j'serai ravi de rester là à parler de cambouis et d'embreillages, mais j'ai un petit business à faire tourner et mon fourgon en panne ça aide pas trop les affaires, alors  tu viens avec moi et on en discute en route ? »

Manuel de savoir vivre et de conduite : ne faîtes pas comme Jake Mundy edition.

Mais il n'allait certainement pas le laisser filer, parce que vraiment, vraiment, faire un pictionnary avec les mexicains c'était pas dans son programme, et il préférait largement hausser le ton sur un foutu bolchevik. Là au moins il y avait un semblant de conversation, quoi.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civilian

► Date d'inscription : 05/05/2013
► Messages : 18
► Localisation : Bah sous la bagnole.
► Humeur : A faire la vidange.

MessageSujet: Re: Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy] Mer 11 Sep - 17:36

Spoiler:
 

Bon. D'un autre côté, même auprès d'un mec qui n'a pas l'air d'être complètement à l'ouest question bagnoles, c'est jamais très positif de passer pour un type qui bave plus devant les voitures que n'importe quoi d'autre et qui les admire amoureusement pendant deux plombes. Donc si c'est possible, décroche de la carrosserie et retourne-toi de nouveau vers ton client. Merci.
Ce petit silence gênant qui pousse à jeter un discret regard en biais l'air de dire « euuuh... Et sinon ? », même s'il vient pas t'emmerder très souvent, tu t'en passerais bien parce qu'il est très déstabilisant. Surtout face à un gars de ce genre en fait.
Et bah heureusement, il a pas oublié comment on cause.

Alors ça, ça ressemble drôlement à une proposition d'aller respirer de l'air pur. Voir l’extérieur. Faire sortir l'air agaçant qu'Amigo sifflote depuis ce matin et arrêter de ruminer à cause de l'autre débile qui est payé à prendre sa pause déjeuner. Enfin. Faut quand même pas donner l'impression que t'attendais que ça, que le mec, il te sauve la vie, que tu vas tout lui faire à l'oeil parce que t'en as vraiment trop marre de ta vie d'esclave dans ton misérable garage à la devanture rouge délavée - parce que c'est faux ! - donc surtout, ne pas oublier de prendre un petit temps de réflexion. Du style « je calcule le temps qu'il va me falloir pour finir cette voiture là juste après » ou « y'aura combien de mecs pour accueillir le prochain client si je me barre maintenant ? » ou tout autre réflexion qu'il t'est arrivé de faire en tant qu'employé dans une petite entreprise où faut s'organiser, quand même, un peu (mais seulement quand t'étais de bonne humeur).

« Pas de problème. Je vais juste laisser un mot, histoire qu'on me cherche pas des noises quand je reviendrai. » Et allez donc, une petite plaisanterie, ça fait jamais de mal...

Je suis avec un client, panne. Grease

Bah oui, faut dire que la concision, ça te connaît. Petit sourire avenant en saisissant ta caisse à outils et c'est parti.

« Je vous suis ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy] Aujourd'hui à 10:47

Revenir en haut Aller en bas

Ca provient sûrement de la courroie de refroidissement des essuie-glaces ~ [PV Mundy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Courroie pour lecteur Datassette 1530 Commodore
» Amstrad cpc 6128 : Probleme courroie (ou tête de lecture)
» [TUTO] CHANGER LA COURROIE DU DISK FAMICOM OU TWIN FAMICOM
» courroie CPC 6128+
» Rement Fimo :D ( news p.2)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
From The Fortress With Love :: The rest of the world :: ► AMERICA-